voici mon petit récap du raid Mayennais qui s’est déroulé sur 3 jours les vendredi 12, samedi 13 et dimanche 14 juillet 2013.

J’avais proposé cette sortie il y a quelques temps. N’ayant pas fait mouche et n’ayant pas non plus insisté, c’était un peu tombé aux oubliettes. Quand un collègue de boulot me demande en début de semaine ce que je j’ai prévu ce week end. Et là, ça me refait tilt. La météo s’annonce très bonne et il fait beau depuis une bonne semaine dans la région, ça va le faire !!
Aller c’est parti pour un coup de fil à l’organisateur et une inscription à la dernière minute …
Du coup, hop, peu de temps pour préparer les affaires mais ça va aller quand même.
Et c’est parti pour 6 heures de route (par l’autoroute il y a moins de temps mais je n’avais
pas envie de me taper le péage …).

Le Raid Mayennais est un raid organisé sur 3 jours dans la Mayenne.
Au programme :
– vendredi 90km et 2400m de D+ annoncé (parcours de 60 et 75km possibles)
– samedi 80km et 2100m de D+ annoncé (parcours de 60 et 70km possibles)
– dimanche 50km et 1200m de D+ annoncé (parcours plus courts possibles)

Jeudi soir 20h : arrivée sur place et montage de la tente sur la pelouse autour du gymnase qui nous sert de base pour les trois jours. Nous avons la possibilité de dormir dans le gymnase en « dortoir collectif » mais j’opte plutôt pour l’option tente que je juge plus confortable.
Le club de Lys VTT est représenté en masse. En effet, ils sont 17 présents, et l’ambiance est … comment dire … pétillante … Pour preuve, ils ont emmené avec eux une pompe à bière !! Je ne vous fait donc pas de dessin au sujet de l’ambiance dans le paddock l’après midi et le soir au retour des roulages :D

21h : repas au resto.
23h30 : couché pour être en forme pour aborder la première des 3 étapes.

Vendredi 7h : Réveil et petit déj dans la foulée. Habillage et préparation du vtt ensuite. Petit check pour vérifier que tout va bien. Et c’est parti, direction la ligne de départ pour un briefing global de la première journée.

9h45 : départ pour groupé les 90km de la première étape.
Le terrain est très sec. Des ornières bien présentes et bien sèches elles aussi. Il va falloir faire attention au trajectoires !! C’était bien pensé car, quelques secondes plus tard, quelqu’un chute devant, justement à cause d’une belle ornière. Heureusement, c’est une chute sans gravité.
ça commence un peu à s’étirer aux avant-postes, et très vite, on distingue les raideurs qui se lancent en mode marathon avec un chrono en tête.
Au premier ravito, j’entends les organisateurs dire qu’il y a déjà deux personnes qui sont passées lorsque nous arrivons. Je décide donc de ne pas trop tarder et d’essayer de les rejoindre pour voir comment ça roule devant.
Très vite mon idée d’aborder cette première journée en en gardant sous la pédale va s’estomper. J’avais prévu de gérer la première étape, ne sachant pas comment j’allais réagir lors des étapes des deux jours qui suivent. Et oui, il s’agit d’une première pour moi d’enchainer des étapes comme ça. Je me retrouve à me dire : « Bon bah ce que je vais gérer ça sera la fatigue demain … » … Lol !!
S’annonce alors une chasse pendant 60km où je vais rouler seul à la poursuite des deux échappés. Je suis informé à chaque ravito de l’écart de temps. J’arrive à les apercevoir puis à les rejoindre vers le kilomètre 75. Il y a un belge d’Anvers et un jeune local. Malheureusement le belge est victime d’une crevaison. Je leur demande si ils ont besoin d’aide mais ils déclinent. Je poursuis donc seul aux avant-postes jusqu’à 4-5 kilomètres de l’arrivée, où je vais être victime d’un desserrage et d’une perte de la branche gauche de mon pédalier, qui se détache et reste accrochée à ma chaussure en venant violement taper dans le cadre par la même occasion … :evil:
A cet instant, je suis carrément dégouté de ce qui vient de se passer. De plus la rondelle d’embout de pédalier en a profité pour se faire la malle … Je me retrouve donc là comme un con à faire demi tour à pieds et à essayer de la retrouver dans les herbes pendant une bonne demi heure. Ce sera peine perdue. Je ne la retrouverai pas. Merci au raideur qui s’est arrêté et m’a aidé à resserrer tant bien que mal pour me permettre de parcourir les 4 derniers kilomètres et de rentrer camp de base.
Merci également au mécanicien vélo de Lys vtt, dont c’est le métier, et qui était là sur place, d’avoir réparé ce problème à mon retour. Sans ça, je pense que je pouvais replier et rentrer à la maison :?

Le parcours : vraiment très sympa et varié pour cette première journée. De belles courbes laissant le pilotage s’exprimer. Quelques parties roulantes. D’autres parties en sous bois et plus techniques. 90km et 4h30 de roulage.

Place maintenant à une bonne douche revitalisante. Ce sera ensuite au tour du vélo de profiter d’un bon nettoyage et préparation et graissage pour l’étape du lendemain.

Le repas du soir est un repas commun dans la salle des fêtes. Entrée, plat, fromage et dessert. Le tout accompagné en musique par un super groupe de rock reprenant du Led Zep, Deep Purple et Pink Floyd. Vraiment génial et ambiance au top !!

Couché vers 0h30.

Samedi 7h : réveil. Petit déj en commun dans la salle des fêtes. Habillage, check rapide sur le vélo et go pour le briefing de la journée avec un départ groupé ensuite.

Le parcours s’annonce complètement différent de la veille. Ce qui est très fort pour ce type de région avec un départ du même endroit à chaque fois.
Aujourd’hui c’est une étape de 85km avec minimum 70km de forêt mêlant technique voir quelques passages très technques, singles, bonne grimpettes et descentes techniques. C’est une forêt différente de ce dont nous avons l’habitude. Forêt de pins avec un sol sec et porteur et des pierres. Nous empruntons de superbes passages avec quelques rares portages appréciables nous donnant de superbes points de vus dans la forêt. Quelques montées (« murs ») aux noms évocateurs laissent quelques traces.
L’impression de rouler dans une autre région par rapport à l’étape de la veille est bien présente …

L’étape du jour : 85km pour 4h29 de roulage.

Retour au camp de base. Douche. Nettoyage et préparation du vélo pour le lendemain. Repas accompagné d’un autre groupe de musique … comment dire … explosif (voir la vidéo). Et cette ambiance de groupe toujours aussi géniale !!! ça vient d’un peu partout de France et aussi de Belgique.

Dimanche 6h : réveil.
Le départ est plus tôt aujourd’hui car l’étape du jour est ouverte à tout le monde à l’image des randos du dimanche que nous avons chez nous. D’autres participants se joignent donc aux raideurs.
Départ groupé et c’est parti pour 50km. Et là, à ma grande surprise, ça part en mode course aux avant-postes. Cette dernière étape aura donc eu pour moi un gout de course sur 50km. Vraiment génial et bonne bourre. Je ne pensais pas être capable d’envoyer comme ça le troisième jours avec les deux étapes assez costauds de deux jours précédents.

Le parcours est un mix des deux journées précédentes mêlant chemins très sympa et zones en forêt et passages techniques et cassants.
Une superbe traversée d’un village type moyen âge avec routes pavées et passage dans les remparts !!
Les 50km seront bouclés en 2h20.

Douche. Lavage du vélo. Rangement du bivouac et go pour le retour à la maison.

C’était vraiment une super expérience. Une météo au top pendant 3 jours. Des parcours très intéressants. Un esprit de groupe assez prenant. Et une expérience bien différente de ce que j’avais pu voir en vtt jusqu’à maintenant.
Une organisation bien rodée et au top, toujours soucieuse de vouloir bien faire et proposer le meilleur au raideurs sur ces 3 jours.
Bref, que du bon !!

Il y en a pour tous les goûts !! Plusieurs distances sont possibles chaque jour.
En fonction des passages empruntés j’avais des pensées pour les membres des Marcassins en me disant – « tiens, si Tof était là. Il me dirait en ce moment – Tu vois Cédric, là c’est le terrain type où il est bon d’avoir un tout suspendu tellement ça tape. Regardes, je reste assis, je ne suis pas cassé et je peux envoyer !! » Dans un passage où je me faisais secouer comme une puce.
D’autres passages où dans les descentes David aurait dit « bon aller là on lache les freins et on envoie hein !!! »
D’autres encore où Jean se serait arrêter pour prendre des photos de la flore locale.
Autres grimpettes où Jérôme aurait pris sont pied en envoyant ce qu’il faut.
Des parcours où JY aurait calculé comment gérer et aborder ça sur la longueur … ;)
Certains villages d’anciens traversés où un membre des Marcassins, bientôt grand père, aurait peut être voulu s’arrêter afin de nouer contact pour une nouvelle vie future … :P

Je vous propose sincèrement de porter cette sortie au calendrier 2014 et d’y participer en nombre. Très bons souvenirs à la clé à coup sur !!!

Le départ de la première étape : http://www.youtube.com/watch?v=WcjirhIq … e=youtu.be

Une partie de la première étape : http://www.youtube.com/watch?v=_z8tJHIx … e=youtu.be

Une autre partie de la première étape : http://www.youtube.com/watch?v=b68U8kXH … e=youtu.be

L’ambiance autours du Raid : http://www.youtube.com/watch?v=KqE_2OUl … e=youtu.be

01.JPG
Le départ de la deuxième étape
02.JPG
Vue sur la carrière en exploitation suite a une bonne montée dès les premiers kilomètres de la deuxième étape
03.JPG
Très beau passage de lit d’une petite rivière
04.JPG
Les beaux paysages qui nous entourent
05.JPG
Portage dans la forêt