Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 263

      Le choix de la rando:

      A force d’aller voir ailleurs si on pédale mieux, on finit par faire des connaissances. C’est à la Jean Racine au mois d’avril que nos voisins de chambre nous ont aimablement invité à venir chez eux pour participer à leur traditionnelle randonnée VTT dite du « Val d’or » http://www.rcvo-vtt.fr/
      Promesse faite, nous voilà inscrits à 6 du Club : Jean, Quentin , Didier, David, Christophe et moi. Ce n’est pas trop loin donc partir la veille n’est pas indispensable.
      Jean et junior feront tout de même hostellerie de luxe au milieu des vignes la veille et nous 4 co-voiturerons sous la contrainte le matin même.
      Quelle contrainte me direz-vous?
      Et bien un certain individu dont je tairai le nom ayant accumulé un déficit de temps en famille abyssal comme la dette grecque, il lui était intimement recommandé de rester assigné à résidence le samedi soir pour mieux pouvoir sortir pratiquer son loisir préféré aux heures les plus matinales qui soient.
      Perplexe, Didier m’appelle et demande « Pourquoi ça se fait qu’on part si tôt? » , vous avez la réponse.

      4h15 du matin: hop, réveil

      Mais c’est rien en comparaison du réveil de notre président. Il lui revient la lourde tâche d’embarquer nos 4 vélos dans sa nouvelle voiture qui fait toute sa fierté.
      « une voiture impeccable, mécaniquement au top » qu’il dit… on en reparlera…
      A la frontale, le forçat s’attelle à la tâche et dispose non sans mal 3 destriers sur le porte vélo et 1 dans le coffre.
      Ouf. Contact. Marche arrière. ET M*****E !! impossible de braquer entre les 2 autres véhicules garés à droite et à gauche, la rue est trop étroite.
      Il lui faudra redescendre les 3 vélos, démonter l’attelage, sortir la voiture plus loin, remonter le prote vélo et remonter les 3 vélos.
      Il est 5 h et il a déjà accumulé 1/2h de retard quand il arrive chez moi en trombe :))

      David textote et demande ce qu’on fout, on explique, il retourne dormir..
      Didier textote aussi , inquiet du retard, lui qui voulait dormir un peu plus longtemps, le voilà servi.

      Un peu plus tard avant notre arrivée chez lui, notre David s’informe sur la météo. Celle-ci lui inspire ce MMS légèrement décalé et totalement inclassable ❗
      [attachment=1:26d3i0h1]tonguesdavid.jpg[/attachment:26d3i0h1]
      Le forum étant public, j’ai volontairement flouté le morceau de bravoure de l’individu !!
      Celles qui souhaitent le tirage original peuvent m’écrire :)))

      On the road

      Un thermos de café plus tard, vers le km 200, le tableau de bord de l’admirable véhicule présidentiel dont je tairai la nationalité pour ne pas en rajouter à la crise que traverse notre beau pays se met à clignoter comme un sapin de Noël , le moteur donnant de signes inquiétants de ratés et perte de puissance. Un message sans équivoque invite le pilote à s’arrêter immédiatement pour risque important de casse moteur.
      Préoccupés un chouia, nous voilà arrêtés sur la bande d’arrêt d’urgence, dépassés pas les Ecureuils qui ne nous ont pas reconnus 😐
      Après avis du mécano le plus qualifié de la bande, Didier, nous repartons cahin-caha, pariant façon risquounette sur un bug électronique et écartant d’un revers de la main un vrai risque mécanique. On croise les doigts pour arriver sains et saufs

      8h30: démarrage de la randô

      Arrivés à bon port après une rapide mais intense traversée de Germaine, accueil chaleureux des nos hôtes-potes-champenois qui nous reconnaissent sans difficulté, nous entamons les premiers hectomètres sous un soleil radieux. Le terrain promet d’être sec et poussiéreux comme je les aime.
      Les 3 foufous partent vite et fort à froid et je dois m’accrocher pour coller au groupe sur les premiers singles sinueux et bosselés.
      Je sais que je l’aurai plus dur sur les 30 premiers km, après ça ira mieux.

      Le terrain de jeu est super ludique. Le dénivelé est annoncé à 1200m sur le 70km , donc rien d’exceptionnellement difficile.
      Nous traversons des bois sur chemins avec petites descentes et remontées grâce à l’élan, super économique en force 🙂

      Les ravitos sont bien fournis, l’organisation est top
      On roule à son rythme, chacun disposant de ses qualités propres , le groupe fait légèrement l’accordéon mais se reforme très souvent. 90% du parcours groupés. Super ambiance comme je les aime 😉
      On croise et recroise avec plaisir Jean & fils au fil des ravitos et chemins qui ont l’air de bien s’éclater aussi
      Une pause photo dans les vignes , un très grosse descente et le dernier ravito en vue. Les 15 derniers km en feront 3 de plus pour ratage de balise. Pas grave, 😎 on refait un tour par le single qui nous avait bien plu à tous et on revient au dernier ravito sous les rires et les vivas des organisateurs. On reprend un bol de champagne et on repart sans se tromper.

      Didier roule en super costaud, et ne montre guère de fatigue. Christophe voulant soulager son pied et son genou roule plus tranquille que d’habitude mais demeure explosif, et David pilote comme un as en dévorant chaque single technique comme un morfale avec sa bonne humeur légendaire.
      Quand à moi depuis le km 40 je me sens à 100% et j’ai l’impression que je peux envoyer de la choucroute.
      On termine à fond sur chemin tout cabossé en soulevant la poussière et on se tire la bourre dans la dernière côte.
      Franchement, après les 72 km, j’en aurais bien repris 30 de plus tellement je me sens bien et fringuant. 😉

      Le Bilan:

      J’ai adoré cette rando. On s’est bien amusé et je la recommande sans réserve. Les copains nous offrent un set de bières , normal au pays de la Veuve Cliquot. 😕
      Les Écureuils, encore eux 👿 , ont fait main basse sur le magnum de champagne offert au club lointain.
      Didier n’est pas tombé, David n’a pas ruiné les chiottes et Christophe n’a cassé ni matériel ni articulations, ! un exploit quand on connait bien le trio :mrgreen:
      Le retour en voiture s’est finalement déroulé normalement et la voiture n’a pas refait de caprice. Nous rentrons fatigués mais avec la banane juste pour voir le dernier set de la finale homme à Roland-Garros.
      [attachment=0:26d3i0h1]didierdodo.jpg[/attachment:26d3i0h1]
      Du vrai bon week-end champagne ❗

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 540

      Je suis mort de rire !!

      C’est exactement ça. Beau CR.

      C’était pas facile de raconter la journée sans mettre le mot « single » toutes les 2 lignes !!

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 329

      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Franchement …. comment vs faites pour cumuler autant de mésaventures à chak sorties !!!! 😮 😮 😉 😆
      En fait …pour vs, la vraie difficulté de vos randos réside plus ds le  » qu’est-ce qui va ns arriver en pré ou post-rando ?? » !!! 😉 … les km ou le D+ n’étant qu’une formalité !! 😀

      PS : suis jalouse ! d’habitude, je reçois les mms de david !!!!! 😳 😛 😕 …. il a pas du oser vu ….l’heure trés matinale !!! 😉 😉 😀

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 540
Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.