Vous lisez 3 fils de discussion
  • Auteur
    Messages
    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 540

      Ce matin, direction Desvres pour la rando des Potiers. En fait, c’est à la sortie de Desvres mais on y arrive sans soucis grâce à un excellent fléchage en ville.

      J’y retrouve JP, on salue les écureuils qui démarrent, et on va s’inscrire tous deux. Le stade est à 400m de la voiture, j’aurais dû prendre le vélo, à pied c’est long…. JP fait le 55km avec Mike qui ne devrait plus tarder tandis que je pars sur le 70km. Je démarre sans attendre histoire de ne pas rentrer trop tard. Il fait très doux mais l’ambiance et au brouillard et à l’humidité. J’ai décidé de ne pas gérer, je pars à fond.

      Très vite, je me pointe au ravito no1. A ce moment, mon compteur indique 24,2 de moyenne. C’est très très roulant. Il y a des bosses mais aucune difficulté. Au sol ce n’est pas boueux et, bien sûr pour avoir une telle moyenne, il y a de longues portions de bitumes. On me dit que ça ne va pas durer…

      Effectivement, peu après, je bifurque sur un chemin avec de grosses ornières pleines de boue et d’eau. Ca roule lentement et il est impossible de doubler. La moyenne baisse vite à ce rythme. On retombe ensuite sur des chemins larges et roulants mais très collants et le d+ commence à pointer le bout de son nez avec de longues bosses et de jolies petites descentes peu techniques et rapides. Arrive la bifurcation 70/55 puis le second ravito. 21,5 au compteur. Les gars me disent que nous sommes 32 vélos sur le 70km et que 14 sont déjà passés.

      Je repars au taquet. Après quelques kilomètres, voilà qu’arrivent 3 grosses méchantes montées, longues, raides, boueuses et glissantes. J’y double un écureuil en epic expert 29 ». A partir de là, il n’y aura plus beaucoup de plat jusqu’au ravito 3. Le terrain est de plus en plus lourd, ça colle aux pneus, il y a des grandes flaques, c’est boueux et usant. Je dépasse 5-6 bonhommes puis me fait rattrapper par un gars aux couleurs du Touquet qui roule très fort sur son 29 ». On se tire la bourre un long moment. Au bas d’une montée, un type me fait signe, c’est mike… Salut mike, je lui fait signe itou mais enquille la montée derrière mon touquettois. Petit à petit, il me distance. Si je tiens le rythme dans les montées raides et en descente, j’ai énormément de mal sur les faux plats et il est monstrueux sur le bitume. Je le perds de vue. Quelques kilomètres plus tard, dernier ravito au kilomètre 50.

      J’aperçois en arrivant le gars du Touquet qui repars et tombe sur les écureuils qui se ravitaillent. Echange de quelques plaisanteries autour de la boue omniprésente. Le gars en Epic de tout à l’heure est là (?). On repart. Je suis toujours au taquet même si les cuisses commencent à faire mal. Les écureuils sont distancés sauf mon Epicurien qui tout d’abord me colle au pneu puis passe devant. Le parcours redevient plus roulant et il a la caisse le cochon. Pendant quelques kilomètres on se tire la bourre avec des pointes à 35-40km sur bitume ou j’essaie avec bien du mal de prendre sa roue. J’ai 63 bornes au compteur. Au sol, un véritable velcro s’accroche au vélo. Ca devient dur pour moi, j’ai du mal à suivre. A ce moment je suis à 20,3 de moyenne et je regarde le 29 » s’éloigner petit à petit. chapeau à lui !!

      Arrive alors une descente très casse gueule : un sol dur en craie détrempée recouvert en partie de boue avec des ornières profondes qui partent un peu dans tous les sens. Je suis hors contrôle et passe plusieurs fois à un cheveu de la tôle. Un gars juste derrière m’épate tant il semble maitriser ce qui s’apparente plus à du patinage sur glace qu’à du vtt. Arrivé en bas, il y a une longue flaque d’eau sur la gauche et un petit passage pierreux sur la droite. Je relance en danseuse après le virage et m’engage sur l’étroit chemin. J’attends un clac sec et me mange la potence dans le bas ventre. Douleur. Le vélo fait un écart, glisse, je n’ai pas le temps de déclipser et m’allonge comme une crotte de tout mon long dans la flaque : une malicieuse branche s’est glissée dans le dérailleur arrière et la patte a cassé . Heureusement la boue amortie le choc. Rien de grave.

      Je suis trempé, j’ai mal à l’aine droite, ma chaine est tellement encrassée que je n’arrive pas à la dériver. J’ai vite froid et les doigts gourds ne me facilitent pas la tâche. Mon dérailleur semble en bon état, le vélo n’a pas souffert de la gamelle et cette fois je conserve intact mes bijoux de famille. il reste 7km. A pied c’est long et je suis transi de froid. Après quelques temps, les écureuils me dépassent et m’encouragent, sympa.

      Je termine glacé et un peu déçu de finir en mode piéton. Cette rando n’est certes pas technique mais propose une difficulté physique conséquente, de part son dénivelé ( je pense qu’on est facilement au delà des 1000m annoncés) et le terrain en superglue qui usent à la longue. En plus, les rares moments où le soleil faisait son apparition,les panoramas étaient très sympas. Il y a eu peu de bouchons, seuls les ravitos étaient un peu cheap.

      Pour finir, une remarque sur mes nouvelles chaussures, les spé sport, très confortables, aussi rigides que les comp et bien plus faciles pour marcher.

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 367

      J’ai appris aujourd’hui que David nageait comme flipper …je vois qu’une fois de plus il est plagié …faudrait peut-être changer le « Pisursix en coin coin « … 😆 😆

      Alors Mike , ce petit parcours ça a dit quoi ?? pas de chute pour toi ?

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 28

      Normal Tof que tu tombes ! il n’y avait pas ton ouvreur pour te montrer « le bon chemin » ;-)) Certains participants se serait plein auprès de l’organisation de gène olfactive 😥 . J’espère que tu n’y ais pour rien. Personnes pour te porter secours ❗ Bizarre, non ! 💡 On l’appel maintenant Prosper le Purineur. 😳
      Content que tu sois intact.

    • Anonyme
      Inactif
      Nombre d'articles : 540

      ok.

      c’est quoi cette histoire de dauphin ?

Vous lisez 3 fils de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.